skip to Main Content

Madeline – Service civique

Madeline

Volontaire en service civique

En 2021, Madeline, a décidé de se mettre au service de jeunes en situation de handicap mental, dans la maison PARM . À 22 ans, cette diplômée d’un BTS Tourisme et d’études en musicologie a choisi de mettre ses compétences au service des plus fragiles en réalisant un volontariat en service civique.

« J’ai décidé de faire ce service civique afin de me rendre utile au sein d’une association s’occupant de personnes handicapées. C’est un engagement qui me touche beaucoup, et j’ai toujours été sensible aux différences. Avant d’être volontaire, je m’étais déjà déjà occupée d’une jeune fille atteinte d’autisme, en tant que bénévole lors de week-ends de jeunes. Et j’ai découvert une richesse du cœur qui m’a émerveillée.

Portée par l’association PARM, une ambiance de paix est réellement présente et chaque personne est aimée et écoutée pour ce qu’elle est. Il y a beaucoup de respect et être chaque jour dans un tel environnement joyeux et bienveillant me permet de découvrir la joie que peut apporter nos différences. »

« Dans ce lieu de vie unique, j’ai été touchée par la bienveillance qui règne, que cela soit entre les résidents ou avec les salariés. »

Régis – Résident

Régis

Résident en studio

Régis travaille en journée dans une boulangerie et pour lui l’idée de vivre à PARM lui offrait la possibilité de se faire de amis et de ne pas vivre seul:

« Pour moi, ça a changé que je ne me retrouve pas tout seul et que si je veux, je peux aller voir avec les autres. »

Philippe – Résident

Philippe

Résident colocataire en appartement partagé

Pour Philippe, l’autonomie est un objectif, il nous explique que sa venue à PARM

« c’est avoir plus d’autonomie, plus de responsabilité et apprendre à cuisiner par exemple. »

Anne – Responsable de la maison

Anne

Responsable de la maison

Ici, les jeunes adultes se sentent chez eux, un lieu d’ailleurs qu’ils se sont vite appropriés. La vie à PARM s’organise au quotidien et se planifie sur plusieurs semaines. Cela donne un cadre et des points de repères aux jeunes résidents.

Les espaces sont spacieux et très variés permettant des activités propres selon les cas autour du salon, de la salle de sport, du jardin, de la cuisine commune…

Olivier – Résident

Olivier

Résident

Certains jeunes travaillent en Établissement et Service d’Aide par le Travail durant la journée comme Olivier.
Il a bien voulu nous apporter son témoignage sur sa vie à la maison PARM.

« Je m’appelle Olivier. J’ai 37 ans et je suis actuellement un résident de PARM dans un petit appartement. J’ai emménagé en fin d’année 2020. Avant de venir ici, je vivais avec ma maman. J’ai une activité salariale dans l’ESAT de Molina, j’y fabrique des biberons. Je suis très heureux d’avoir rejoint le foyer de PARM où je me sens bien. Je me sens moins seul, j’ai des amis et je suis aidé au quotidien par Christine. Oui, j’ai le souhait d’être plus autonome et habiter ici va m’aider».

Matthias – Animateur

Matthias

Animateur

Matthias, accompagnant salarié, ajoute aussi que « chacun progresse à son rythme », notamment avec à la présence quotidienne des accompagnants et l’ambiance familiale omniprésente dans cet habitat partagé.

Il nous rapporte :

« cela fait maintenant deux ans que la maison est ouverte et nous avons vu des évolutions très spectaculaires. Par exemple, il y avait une jeune fille qui ne communiquait avec personne à son arrivée à la colocation. Après plusieurs mois, son comportement a radicalement changé. Aujourd’hui, elle rit et interagit avec ses colocs. »

Anaëlle – Service civique

Anaëlle

Volontaire en service civique

Pour accompagner ces jeunes adultes vers l’autonomie, des personnes extérieures aident les résidents au quotidien.

Anaëlle, volontaire en service civique nous a confié qu’ici :

« on cherche à les porter vers l’autonomie. Cela passe parfois par des actions hors de leur zone de confort, mais ils apprennent peu à peu de nouvelles choses ».

Back To Top